Sélectionner une page

L'Histoire

1946 : LA NAISSANCE D’UN MYTHE

C’est en 1946, dans une Italie d’après guerre en pleine reconstruction que naquit la Vespa. L’idée originelle en revient à un industriel Enrico PIAGGIO et à son ingénieur Corradino d’ASCANIO qui, voulant offrir au plus grand nombre un véhicule utilitaire, propre, esthétique et surtout bon marché, imaginèrent ce premier modèle. Mettant à profit leurs connaissances de l’aéronautique, ils décidèrent d’utiliser leurs atouts industriels afin de mettre à jour leur projet : une coque en tôle utilisant le même procédé de fabrication que les carlingues d’avion, une suspension à balancier et des roues de petit diamètre issues des trains d’atterrissage, et un petit moteur qui à l’origine servait de démarreur sur les gros 8 cylindres aéroportés.

UN SUCCÈS RETENTISSANT :

Dès 1949, plus de 35000 véhicules étaient déjà fabriqués, et ce nouveau mode de transport allait envahir toute l’Europe. Son caractère universel en faisait son succès. En effet son coût peu onéreux en comparaison des premières voitures très rares à l’époque, son accessibilité aux femmes car contrairement aux motocyclettes que l’on devait enfourcher, les femmes en jupes ou robes pouvaient s’asseoir directement dessus. Grâce à son changement de vitesse au poignet, et son moteur caréné, elle offrait toute sécurité de propreté et d’élégance.

LES PLUS BELLES RÉUSSITES :

Plus sportifs ou plus féminins, tous les modèles suivant conservaient en commun la réputation qui en fit leur succès : ESTHÉTIQUE ET MODERNITÉ. Ainsi, d’année en année les concepteurs de PIAGGIO redoublèrent de créativité pour offrir aux usagers des véhicules en accord avec leur temps. Lignes, couleurs, cylindrées, à chaque client son modèle.

1955 : Vespa 150 GS – Performance et confort

UN PHÉNOMÈNE DE SOCIÉTÉ

Dès les année 50, la Vespa devint un véritable phénomène de société. Elle était d’ores et déjà associée au renouveau des modes de consommation d’après guerre : Liberté, modernisme et insouciance. Certains partaient en vacances à Vespa, d’autres se mariaient, ou encore célébraient le carnaval.
La Vespa a su accompagner toutes ces années de reconstruction et de développement économique. Elle sut prolonger le début de ces 30 glorieuses où tout était possible : Oublier les sombres années de la guerre et repartir de l’avant.

LA VESPA : UN MARKETING BIEN PENSÉ

C’est aussi grâce au génie des publicitaires italiens que se développe l’image de ce nouveau mode de transport. Le sens du design et de la communication s’est aussi illustré dans les nombreuses campagnes de communication liées à ce phénomène, et ce, sur la planète entière.

 

LA VESPA À TOUTES LES SAUCES :

Comme beaucoup d’autres véhicules mythiques, la Vespa fut utilisée pour bien d’autres applications . Utilitaire, sportive ou militaire celle-ci fut déclinée à toutes les sauces.

Image : Triporteur.gilles2.jpg
Légende : Triporteur Vespa 1953

 

   

1952 : NAISSANCE DU VESPA CLUB DE RENNES

Dés la création des premiers Vespa Club, et grâce à son premier président , Mr ANDRÉ, la cité bretonne voyait naître le VESPA CLUB DE RENNES.
Regroupant jusqu’à 80 adhérents, le Club se montrait très actif dans l’organisation de manifestations ayant pour but la promotion de ce nouveau mode de transport.

 

2003 : LA RENAISSANCE

Après son extinction en 1964, une poignée de passionnés Rennais décidaient de relancer l’association en 2004. Dès lors près de 20 amateurs de la petite « guêpe » (Vespa en italien) les rejoignaient. Rencontres hebdomadaires, ballades, rencontres nationales et internationales ponctuaient leurs agendas. Aujourd’hui, c’est près de 40 scootéristes qui ont rejoint ce club essayant de renouer avec le mouvement des premières heures : amitié, entraide, et bonne humeur dans un souci toujours constant de préserver ce patrimoine cher à leurs yeux et qui a su accompagner tant de vies depuis 1946.